16 nov. 2007

FONDANT CHOCO-MARRON




Après un accident malheureux ce matin, me voilà obligée d'utiliser une boite de crème de marron.
Me voilà décidée à faire un gâteau. J'opte pour un fondant au chocolat et crème de marron. La recette a été repérée sur plusieurs blogs :
(je n'ai pas encore la technique pour afficher les liens directs vers les blogs, si quelqu'un peut m'aider?)

Voilà le résultat :


Ingrédients : 500 gr de crème de marron vanillée

100 gr de chocolat noir (au moins 60% de cacao)

100 gr de beurre

3 oeufs


Marche à suivre : Faire fondre le chocolat et le beurre (bain marie ou micro ondes), tourner pour lisser, rajouter le crème de marron, puis les 3 oeufs, un par un.


Faire cuire à 150°C pendant 25 min pour moi, mais se sont de petits moules.
Plus simple, c'est difficile, et en plus ils sont vraiment délicieux.




18 oct. 2007

Pâte de coings


Avec les restes de pulpe de coings, vous pouvez faire de la pâte de coings.
Passez la pulpe au presse-purée, grille moyenne.
Pesez la purée ainsi obtenue et ajoutez le même poids de sucre.
Faire cuire sur feu moyen jusqu'a la consistance désirée. La pâte doit se détacher des parois de la casserole.
Débarasser dans un plat sur environ 1 cm d'épaisseur, laisser sécher quelques jours, et découper suivant votre inspiration.
Pour les conserver, vous pouvez les rouler dans du sucre cristallisé.


5 oct. 2007

Gelée de coings











Et oui, c'est la saison. Pascale m'a donné des coings, ils sont un peu abimés mais ils iront trés bien pour la gelée.

2 kg de coings
sucre selon le poids du jus obtenu
3 dl d'eau
zeste de citron, canelle ou gingembre (personnellement je n'ai rien mis)

Préparation :

Frottez les coings avec un chiffon pour ôter le duvet qui les recouvre. Coupez les coings en quartiers, ôtez les pépins et reservez-les . Vous les envelopperez dans un carré de gaze, que vous fermerez.
Mettez les morceaux de coings et le nouet de pépins dans une bassine. Recouvrez d'eau et mettez à bouillir sur feu vif.. C'est cuit lorsque les morceaux de coings sont bien tendres.
Versez dans un tamis (si vous n'en avez pas, versez dans une passoire dans laquelle vous aurez posé un linge propre) et laissez égoutter une nuit.
Le lendemain, pressez les fruits pour recueillir le maximum de jus et pressez bien le nouet, pour obtenir un jus épais et glaunt.
Mesurez le jus ainsi obtenu, ajoutez 800 gr de sucre par litre de jus.
Faire bouillir sur feu vif, puis réduisez. Lorsque le sirop est au "petit boulé", la gelée est prête.

petit boulé : une goutte de sirop versée dans un bol d'esau glacée doit se figer immédiatement.

Mettez en pots bien remplis, fermez lorsque c'est froid.

je me lance

Et oui, ca me trottait dans la tête depuis un bon moment déjà; alors voilà, moi aussi je me lance....
Envie de partager avec vous
et voilà